Comment tout enregister

Publié le 27 septembre 2019

Au cours des années pendant lesquelles j’ai créé ce site Web et traité les questions posées par les gens sur les micros, en plus d’être un musicien en herbe et d’aider des amis à enregistrer leurs propres projets, j’ai beaucoup appris sur la façon d’enregistrer des choses dans les limites d’un budget. C’est cette connaissance que je vais partager avec vous aujourd’hui, dans ce premier chapitre d’une série d’articles de blog.


Avertissement : Les liens pourvus dans ce guide mènent à Amazon. Si vous cliquez sur le lien et puis achetez quelque chose, je gagnerais un petit revenu. Toutes les recommandations de ce guide sont réelles et proviennent de mon expérience et de mon honnête opinion.

Enregistrement à la maison et selon un budget

Peu d’industries ont été révolutionnées par la technologie autant que l’industrie du disque ces dernières années. Au tournant du millénaire, l’enregistrement de la musique a généralement nécessité l’embauche d’un ingénieur et d’un producteur pour poser vos pistes. Vous déboursez plusieurs centaines de dollars (ou plus), passez la journée dans un studio qui ressemble à une salle de contrôle de la NASA, et quelques semaines plus tard, vous récupérez votre enregistrement.

Bien que le studio d’enregistrement professionnel a certainement encore sa place, l’enregistrement à la maison est à des années-lumière d’avance d’où il était autrefois, et de nos jours, il est assez simple d’enregistrer pratiquement tout du confort de votre chambre à coucher rapidement, à prix abordable, et avec une bonne qualité.

Aujourd’hui, nous allons faire une plongée profonde dans ce que vous devez savoir avant de commencer à enregistrer. A partir de là, nous verrons comment vous pouvez tout enregistrer : d’un groupe à un cor français en passant par un podcast.

Les Types de Micro expliqués

Avant que nous puissions nous lancer dans l’enregistrement, nous aurons besoin d’un cours intensif sur les microphones. Pourquoi ? Parce que les microphones sont l’élément le plus crucial du processus d’enregistrement, et ils feront toute la différence entre un enregistrement sonore clair, propre et professionnel et un enregistrement médiocre que personne n’appréciera d’écouter.

Pour nos besoins, il existe neuf types différents de microphones:

  • Dynamique
  • Grand condenseur à diaphragme
  • Petit condenseur à diaphragme
  • Ruban
  • Bass
  • USB
  • Multi-schéma
  • Boundary
  • Shotgun

Condenseur et dynamique

Les deux microphones à condensateur et les microphones dynamiques accomplissent le même objectif général. Ils transforment le son généré en signal électronique. Pour nos besoins, ce signal est ensuite traité par le logiciel d’enregistrement utilisé, qui nous fournit une piste audio que nous pouvons manipuler. Cependant, la façon dont le condensateur et les microphones dynamiques convertissent le son en signal électrique est complètement différente. Lisez la suite pour une explication plutôt technique de son fonctionnement.

***Début de l’explication technique***

Les microphones à condensateur  se composent de deux parties : un diaphragme et une plaque arrière. La plaque arrière est montée sous le diaphragme, et ces deux parties forment ce qu’on appelle un condensateur (aussi connu sous le nom de condenseur) sensible au son.

Le condensateur peut stocker une charge ou une tension, ce qui crée un champ électrique entre le diaphragme et la plaque arrière.

Voici où cela devient intéressant : Le champ électrique qui est créé est proportionnel à la distance entre le diaphragme et la plaque arrière. L’instrument enregistré produit des ondes sonores qui font vibrer le diaphragme du microphone. Cette vibration modifie la distance entre le diaphragme et la plaque arrière, qui est la façon dont les ondes sonores sont traitées en signal électrique par le microphone.

Un microphone à condensateur nécessite une source d’alimentation pour pouvoir maintenir sa charge électrique. Il existe deux types différents de microphones à condensateur, et ils sont désignés par la façon dont le microphone reçoit le courant.

Un microphone à condensateur électrique  maintient sa charge en permanence, grâce à un matériau spécial qui est ajouté à la plaque arrière ou au diaphragme du microphone.

Un microphone à condensateur non électrique n’a aucun moyen de maintenir une charge seul et utilise une source d’alimentation externe.

***Fin des explications techniques***

En général, les microphones à condensateur sont coûteux, sensibles et délicats. Mais, ils offrent de sérieux avantages sur les micros dynamiques pour certains types d’enregistrement. Pour cette raison, ils sont favorisés pour la plupart des applications d’enregistrement, y compris les voix, podcasts, et concerts en direct où le plus haut niveau de qualité sonore est important (pensez à la New York Philharmonic, par exemple).

D’autre part, la nature délicate des microphones à condensateur signifie qu’ils ont une cote de décibel maximum. Si le son généré est plus fort que le décibel maximum pour le microphone, il ne fonctionnera pas correctement. Pour cette raison, les condenseurs ne sont pas un bon choix pour enregistrer des sons extrêmement forts, comme un concert rock, par exemple.

Cela nous amène aux microphones dynamiques, qui sont heureusement un peu plus faciles à comprendre que les microphones à condensateur.

***Début de l’explication technique***

Les micros dynamiques ont un assemblage en trois parties qui crée un générateur électrique sensible au son à l’intérieur du microphone. Tout d’abord, vous avez le diaphragme. La deuxième partie de l’ensemble est fixée au diaphragme, c’est-à-dire une fine bobine de fil appelée bobine vocale. Enfin, un aimant est inséré sous le diaphragme où il est entouré par la bobine vocale.

Comme un microphone à condensateur, les ondes sonores vibrent contre le diaphragme du microphone. La bobine vocale vibre avec le diaphragme en réponse aux ondes sonores. L’aimant, qui est entouré par la bobine de voix, forme un champ magnétique minuscule, et la vibration de la bobine de voix dans ce champ magnétique est ce qui permet au microphone de convertir les ondes sonores en énergie électrique.

***Fin des explications techniques***

Grâce à leur simplicité, les micros dynamiques sont souvent beaucoup plus abordables que les micros à condensateur. Ils sont également plus durables, et comme ils peuvent gérer pratiquement n’importe quel volume de signal sans problème, ils sont préférés pour l’enregistrement dans des environnements très bruyants.

Modes de prise: Cardioïde vs. En 8 vs. Omnidirectionnel

Maintenant que nous comprenons les deux principaux types de microphones, nous allons examiner comment ils captent le son. Le modèle de prise d’un microphone dicte pour elles applications il sera meilleur, ainsi que les applications pour lesquelles il devrait être évité.

Le modèle de prise d’un microphone fait référence à la directionnalité du son qu’il capte. Il peut sembler étrange d’en être concerné dès le début, mais une fois que vous commencez à apprendre les ficelles, l’importance des modèles de prise deviendra plus clair pour vous.

Les microphones cardioïdes sont aussi appelés microphones unidirectionnels. Ces microphones captent le son qui est directement devant eux, ainsi qu’une petite quantité de bruit venant des côtés. Ils rejettent presque entièrement tout son venant de l’arrière du microphone.

Ce modèle de prise est extrêmement populaire pour de nombreuses applications d’enregistrement, ainsi que la performance en direct.

Il y a également quelques variations du modèle de prise cardioïde traditionnel. Ces modèles sont appelés cardioïde large, supercardioïde et hypercardioïde.

Les microphones cardioïdes larges  sont légèrement moins unidirectionnels qu’un micro cardioïde traditionnel, et ils captent des sons provenant des côtés et de l’arrière du microphone. Ces micros sont un choix populaire pour l’enregistrement de guitare acoustique et d’ensembles vocaux.

Les micros supercardioïdes et hypercardioïdes  rejettent le son sur les côtés, mais laissent un peu de son de l’arrière du microphone s’infiltrer dans l’enregistrement. Les micros supercardioïdes sont un autre choix populaire pour les enregistrements en direct, car ils permettent un peu de bruit de foule à saigner dans l’enregistrement.

Les micros hypercardioïdes rejettent encore plus de sons à l’arrière et captent presque exclusivement que des sons à l’avant. Les applications les plus populaires pour ces microphones sont l’enregistrement de tambours en direct.

Les microphones Figure-8 sont aussi connus sous le nom de micros bidirectionnels. Leur nom vient du fait qu’ils captent le son dans un motif en 8. Le bruit provenant des côtés du microphone est fortement rejeté, tandis que l’avant et l’arrière du microphone captent pratiquement tout.

Ces types de microphones sont populaires pour les entrevues d’enregistrement où deux personnes parlent, et ils sont également utilisés pour certaines techniques avancées d’enregistrement stéréo. Les chances sont, vous n’aurez pas beaucoup d’utilité pour un microphone au modèle figure-8, du moins au début de votre parcours en tant qu’ingénieur audio.

Les micros omnidirectionnels captent tout le son qui les entoure, indépendamment de la directionnalité. Ces microphones sont un élément de base des studios à la maison, et ils font un excellent travail pour capter la source principale de son en plus de certains des bruits ambiants environnants.

Cela fait de ces micros un choix populaire pour enregistrer des tambours avec un seul micro, ainsi que l’enregistrement de la guitare acoustique, ou des chœurs. Il y a certaines applications pour lesquelles les micros omnidirectionnels ne sont pas adaptés, mais ils sont extrêmement utiles là où ils le sont.

Insonorisation simple de la maison et pourquoi vous devriez l’avoir

« Insonorisation » est en fait deux choses: comment le son se déplace-t-il dans la pièce, et si les bruits extérieurs se déplacent dans la pièce. Cela signifie également une fuite sonore de la pièce vers l’extérieur (et dans les oreilles de vos voisins). – Mais parce que cela n’est pas impératif pour la qualité de votre enregistrement, à moins que le voisin ne frappe à la porte et ne crie au milieu de votre enregistrement – nous n’aborderons pas cet aspect ici.

Neutraliser les sons extérieurs peut coûter cher. J’ai essayé d’éliminer les sons extérieurs de plusieurs façons, et les résultats n’ont jamais été très satisfaisants. À mes yeux, votre meilleure chance ici est d’enregistrer simplement dans une pièce et à un moment de la journée relativement calme… Et il suffit d’enregistrer à nouveau si des sons forts se sont glissés pendant l’enregistrement.

En effet, l’élément le plus crucial ici est le traitement du son à l’intérieur de la pièce. À partir du moment où vous commencerez à enregistrer quelque chose dans un espace fermé non traité, vous remarquerez que le son n’est pas génial, que vous utilisiez un micro à 50 $ ou à 2000 $. Et ça, mes amis, c’est à cause de la réverbération. Le son que projette votre voix ou votre instrument est effacé des murs, du sol, du plafond – et vous obtenez ainsi moins que des résultats exceptionnels.

C’est pourquoi une insonorisation simple ou un traitement sonore peut vraiment améliorer votre son dans une grande mesure. Les mesures d’insonorisation professionnelles traitent de concepts tels que l’amortissement, l’ajout de masse, le découplage et le remplissage des trous d’air. Mais on va prendre quelque chose de plus simple, de moins cher, mais quand même efficace : des couvertures ! Quelques couvertures accrochées autour des murs absorberaient les échos et les réverbérations. Des boîtes d’œufs ? J’ai trouvé que c’était moins efficace, mais cela peut varier.

Garder à l’esprit ici est que plus vous êtes près d’un mur, plus vous obtenez des réverbérations. Positionnez-vous ou ce que vous enregistrez au milieu de la pièce, et choisissez une pièce plus grande plutôt qu’une petite. En effet, dans une salle très petite et non traitée il s’avérerait presque impossible d’obtenir de bons enregistrements.

Comment enregistrer des instruments de musique

Maintenant que nous avons une bien meilleure compréhension du fonctionnement des microphones et les différents microphones pour différents types d’enregistrement, il est temps d’examiner exactement comment enregistrer différents instruments de musique.

Malheureusement, c’est loin d’être aussi simple que de simplement placer un microphone devant un instrument et d’enregistrer ce qui sort. Mais, les conseils ci-dessous vous fourniront le cadre dont vous avez besoin pour créer des enregistrements nets et propres dans toutes les situations possibles.

Cuivre

Nous allons sauter directement à l’un des instruments les plus difficiles à enregistrer efficacement pour les ingénieurs amateurs. Contrairement à la plupart des instruments, qui sonneront de la même façon dans la plupart des environnements, les instruments en cuivre sont fortement influencés par la pièce dans laquelle ils sont joués.

Pour cette raison, il peut être difficile d’obtenir un son de cuivre naturel de qualité dans une pièce qui n’a pas été traitée acoustiquement pour l’enregistrement. Mais, avec un peu de pratique, vous apprendrez à obtenir un grand enregistrement de cuivre dans la plupart des environnements. Comme beaucoup d’instruments en cuivre ont tendance à avoir une certaine clameur à leur son (surtout quand il s’agit de trompettes) mon microphone préféré à utiliser est un microphone à ruban. Les microphones à ruban ont un motif de prise en 8 par défaut, et ils ont tendance à produire le son de cuivre le plus naturel et complet sur l’enregistrement.

Mon micro à ruban pour l’enregistrement des cuivres est le MXL R144.

C’est un micro que vous pourrez ajouter à votre arsenal pour moins de 100 $. Ce ne sont pas tous les enregistreurs à domicile qui ont un microphone à ruban à leur disposition. J’ai acheté mon premier micro à ruban il y a quelques années à peine, et avant cela, j’utilisais un microphone dynamique pour enregistrer des instruments en cuivre – ce qui faisait l’affaire. Alors qu’un micro dynamique ajoutera un peu plus de couleur au son de votre enregistrement qu’un micro ruban ne le fera, vous pouvez toujours obtenir un excellent son avec un micro dynamique, et les chances sont que vous avez déjà un outil apte à ce travail.

Une fois que vous aurez sélectionné votre microphone, vous voudrez expérimenter un peu avec l’instrument et le positionnement du micro. Commencez par placer votre micro à environ 3 à 6 pieds de la cloche de l’instrument. Les instruments en cuivre ont tendance à donner leur meilleur son lorsque le micro utilisé pour l’enregistrement est un peu hors axe, donc commencez par placer le micro 30-45 degrés hors axe pour vos premières prises.

Si vous n’êtes pas satisfait du son que vous obtenez, faites d’autres expériences. Demandez au joueur de cuivre de faire face à une direction différente, bricolez avec l’orientation et la hauteur du microphone, etc.

Vents

Les vents sont peut-être la seule classe d’instruments qui présente des obstacles et des difficultés plus uniques que ceux des instruments en cuivre. Les instruments à vent produisent du son à partir de la cloche, ainsi que des soupapes le long du corps de l’instrument – ce qui rend leur son plus difficile à capter au maximum. De plus, les différents instruments de la famille des vents en bois varient considérablement dans leurs conceptions et leur façon de créer du son.

Tout cela se traduit par une classe d’instruments qui nécessitent des tonnes d’essais et d’erreurs de la part de l’ingénieur pour obtenir un enregistrement net et naturel.

Heureusement, vous devriez être en mesure de capturer un son de qualité avec un seul micro à condensateur cardioïde. Les micros ruban et même les micros dynamiques peuvent également faire l’affaire, mais je me retrouve à choisir un condenseur cardioïde pour les instruments à vent en bois à chaque fois. En particulier, mon préféré pour cette usage est l’ Audio Technica AT2035.

Là où les choses deviennent intéressantes, c’est le placement du micro. Pour la plupart des instruments à vent, essayez de placer le microphone à environ 14 pouces au-dessus de la main inférieure du joueur, sur l’axe. Traitez cela comme votre point de départ et commencez à expérimenter.

Vous pouvez constater que cette configuration produit immédiatement les résultats que vous recherchez. Mais, si vous n’êtes pas satisfait des résultats, essayez de déplacer le microphone plus près ou plus loin de l’embouchure de l’instrument, et plus près ou plus loin de l’instrument en général.

Cordes

Peut-être la famille d’instruments la plus largement enregistrée (grâce à la guitare), la famille de cordes présente son propre ensemble unique de défis. Heureusement, il est généralement assez facile d’obtenir un son de cordes complet et riche sur un enregistrement.

Lorsque vous enregistrez des instruments à cordes classiques, comme le violoncelle, le violon ou l’alto, vous serez en mesure d’utiliser des techniques assez similaires pour obtenir un excellent son avec un seul microphone.

Pour ce projet, vous devrez saisir un condensateur cardioïde (si possible avec un petit diaphragme) Placez le micro à environ 3-4 pieds du joueur et à environ un pied au-dessus de l’instrument à un angle de 45 degrés. Comme c’est déjà dans mon répertoire, je vais chercher le petit condensateur à diaphragme AT2035, qui a un son particulièrement bon pour les violoncelles et les basses. Il sert aussi assez bien pour les instruments aigus, le violon et l’alto.

Vous voudrez expérimenter avec la zone exacte de l’instrument vers lequel vous dirigez votre microphone. Commencez par placer le micro entre la rosace et les cordes de l’instrument à proximité de l’endroit où le corps rencontre le manche. Vous pouvez expérimenter plus loin pour composer votre son.

Guitare Électrique

En matière d’enregistrement, peu d’instruments sont aussi polyvalents que la guitare électrique. Non seulement vous pouvez enregistrer l’amplificateur, mais vous avez également la possibilité de brancher la guitare directement dans votre interface et d’enregistrer le signal brut.

Alors que l’enregistrement direct de la guitare est un excellent moyen de poser une piste en un clin d’oeil, la plupart des ingénieurs s’accordent sur le fait que vous ne pouvez tout simplement pas atteindre le type de ton que vous visez avec les émulateurs d’ampli. Pour cette raison, enregistrer l’amplificateur reste la méthode standard de l’industrie de l’enregistrement de guitare électrique.

La méthode testée et approuvée pour enregistrer la guitare électrique est abordable et presque impossible à rater. Jecompte, comme une grande partie de l’industrie, sur le micro cardioïde dynamique Shure SM57 pour enregistrer la guitare électrique.

Le SM57 est un microphone dont chaque aspirant ingénieur a besoin dans son arsenal. En fait, vous voudrez probablement avoir plus d’un à portée de main en tout temps. Lorsqu’il s’agit d’enregistrer des instruments rock comme la guitare électrique, la basse et la batterie, le SM57 est l’arme de choix.
Placer le micro est pratiquement infaillible. Placez votre micro à mi-chemin entre le cône du haut-parleur et le bord extérieur, avec environ un demi-pouce d’espace entre la grille de l’ampli et la face du microphone. C’est tout.

Bien sûr, vous serez en mesure d’atteindre de nombreux tons différents en déplaçant l’emplacement du microphone ou en essayant différents micros dynamiques. Mais, la méthode ci-dessus donnera de grands résultats en une seconde.

Si votre enregistrement semble grave, essayez de déplacer le microphone un peu plus loin du haut-parleur. Si l’enregistrement manque de basse, essayez de le déplacer un peu plus près.

Guitare Classique

L’enregistrement de guitare classique est également une tâche assez simple, grâce à la conception simple des guitares acoustiques.

La majorité du son généré par une guitare classique provient de la rosace et, dans une moindre mesure, du corps de la guitare. Donc, enregistrer une acoustique classique est aussi simple que de positionner votre micro à environ 8-12 pouces de la rosace de la guitare.

Idéalement, vous enregistrerez une guitare classique avec un microphone à condensateur. Si vous en avez un, un petit microphone à condensateur à diaphragme sera votre meilleure option. J’utilise un AKG P170 pour l’acoustique classique, qui est abordable et fait un excellent travail de capture des détails fins dans le son de l’instrument.

Vous pouvez également obtenir de bons résultats avec un plus grand condenseur à diaphragme, donc vous n’avez pas nécessairement besoin de courir acheter un nouveau microphone si vous n’avez pas déjà une petite option de diaphragme. Vous devrez éviter les microphones dynamiques pour ces instruments.

Guitare Acoustique

Certains des principes pour l’enregistrement d’une guitare acoustique classique s’appliquent aux acoustiques à cordes d’acier. Cependant, le positionnement du micro et le type de micro que vous utiliserez vont différer considérablement.

Avec la guitare classique, le son de l’instrument est beaucoup plus délicat, et en tant que tel, il est traité de la même façon que d’autres instruments d’orchestre pour l’enregistrement. Avec une acoustique à corde d’acier, vous avez affaire à moins de subtilité et plus de caractère, donc la sélection du micro diffère un peu. Vous voudrez toujours utiliser un condenseur pour enregistrer la guitare acoustique la plupart du temps. Comme un peu plus de teneur est probablement une bonne chose dans le cas de la guitare acoustique, les grands condenseurs à diaphragme sont un bon choix. 

Un petit condenseur à diaphragme révélera plus le véritable son de la guitare, ce qui peut être une mauvaise chose si vous n’enregistrez pas une excellente guitare pour commencer. Comme position de départ, essayez de positionner votre micro devant le manche de la guitare, juste autour de la zone de la 12e frette, où le corps rencontre le manche. Cela vous permettra de capturer les fréquences haut de gamme de la guitare. Le fait de placer le micro trop près de la rosace entraînera généralement trop de basses.

Percussion

Enregistrer des percussions est un processus simple, mais plus vous utilisez de microphones (comme ce serait le cas avec un kit de batterie complet), plus cela devient un peu plus stratifié et difficile. Examinons de plus près comment enregistrer un kit entier, ainsi que les deux aspects les plus populaires d’un kit de batterie, le kick et le snare.

Un kit de batterie

L’enregistrement d’une batterie complète peut être un processus difficile qui nécessite plusieurs microphones afin de capturer le son de chaque batterie. Bien que vous puissiez réaliser un enregistrement assez décent avec un seul microphone, vous ne serez pas en mesure de mélanger les tambours individuellement une fois qu’ils ont été enregistrés.

Pour les toms, les ingénieurs s’appuient généralement sur des microphones dynamiques à profil bas qui se clipsent sur la coque de chaque tom. Ces micros doivent avoir un motif cardioïde pour limiter la quantité de fuites provenant d’autres aspects de la batterie. Les micros dynamiques Cardioïdes sont également utilisés au-dessus de la tête pour capturer le son des cymbales de collision. Nous allons couvrir l’enregistrement de la grosse caisse et caisse claire dans leurs propres sections séparées ci-dessous.

Certains ingénieurs ajoutent également des microphones cardioïdes dynamiques à la cymbale hi-hat et ride. La capture du son de la pièce est également un élément essentiel d’un bon son de batterie enregistré. De nombreux ingénieurs utilisent un micro à ruban, comme le MXL R144, pour capturer le son de la pièce lors de l’enregistrement de la batterie.

Puisque l’enregistrement d’un kit de batterie implique de nombreux micros différents, vous pouvez envisager un kit de micro pour batterie peu coûteux comme le  Samson DK105 Kit.

Vous pouvez toujours être en mesure de capturer un enregistrement de batterie de qualité en utilisant un seul microphone omnidirectionnel, comme le grand condenseur à diaphragme AKG P120.

Le placement du microphone est quelque chose que vous devrez expérimenter. Beaucoup d’ingénieurs préfèrent enregistrer avec le microphone 4-6 pieds au-dessus, directement au-dessus de la caisse claire. Cela permet à la caisse claire de ressortir à travers le mélange un peu plus. D’autres ingénieurs préfèrent placer le microphone à environ 4-6 pieds devant le kit, et un pied ou deux au dessus du sol. Cela tend à fournir plus du son de la grosse caisse. Grâce à l’expérimentation, vous serez en mesure de trouver une technique d’enregistrement qui fonctionne pour le son que vous cherchez à atteindre.

Grosse Caisse

Capturer un bon son de kick est assez facile, à condition que vous ayez le bon micro. Bien que vous pourriez ne pas en obtenir beaucoup d’utilisation en dehors de la batterie d’enregistrement, vous aurez besoin d’investir dans un microphone de kick pour produire un enregistrement précis.

Les micros pour kick sont le plus souvent des micros dynamiques à diaphragme large. Ils font un excellent travail de capturer des sons de basse précis, et ils sont la meilleure option pour enregistrer le kick.

Le micro que j’utilise pour enregistrer des pistes de grosse caisse est un standard dans l’industrie, l’AKG D112.

Ce micro est relativement abordable, mais si vous ne pensez pas que vous obtiendrez beaucoup d’utilisation du micro, vous pouvez opter pour une option moins chère, ou essayer d’en emprunter un d’un ami. Le placement de micro avec des kick est en partie un art, en partie une science, et il peut être très amusant de bricoler avec. Enlever la tête avant de la caisse peut être utile, surtout si vous bricolez avec différents emplacements de micro pour trouver le son que vous préférez.

Vous serez en mesure de réaliser différents sons en fonction de l’endroit où vous placez le micro à l’intérieur de la caisse. En rapprochant le micro de la tête du batteur, vous obtiendrez plus les « frappes » du batteur sur la caisse. Le placer plus loin vous donnera un ton un peu plus rond avec une frappe moins prononcée. En outre, vous remarquerez que le son que vous enregistrez est différent selon que vous positionnez le microphone sur ou hors axe du batteur.

Selon le son que vous cherchez à atteindre, les chances sont que vous serez en mesure de trouver un ton qui vous est acceptable juste en modifiant la façon dont vous positionnez le micro

Caisse Claire

Par rapport à la grosse caisse, il est un peu plus simple d’enregistrer une caisse claire.
Pour ce qui est de la sélection des microphones, j’espère que vous pourrez utiliser à l’équipement que vous avez déjà pour ce projet. Il y a beaucoup de micros spécialisés disponibles qui sont parfaits pour la caisse claire, mais le fidèle Shure SM57 est un bon choix. C’est toujours mon micro pour caisse claire, et si vous en possédez déjà un, il n’est pas nécessaire d’en acheter un nouveau.

Il y a plusieurs avis différents sur le placement. Certains ingénieurs jurent en enregistrant à la fois la tête du batteur (en haut) et la tête résonante (en bas) d’une caisse claire pour obtenir le son qu’ils recherchent. Commencez par enregistrer la tête du batteur de la caisse claire car vous pouvez toujours expérimenter avec différents sons plus tard. Commencez par positionner le micro à un angle de 30 degrés, à environ un pouce de la tête du tambour. Expérimenter avec l’angle du micro produira différents tons.

Si vous enregistrez une batterie complète, et que vous avez des problèmes avec la fuite du micro dans votre enregistrement, vous pouvez envisager d’investir dans un micro avec un motif super ou hypercardioïde, car ils devraient être en mesure de capturer votre son plus efficacement, tout en réduisant la fuite des autres caisses.

La Famille des Claviers

Claviers

L’enregistrement d’un clavier est assez simple. La plupart des ingénieurs choisissent de brancher le clavier directement dans leur interface d’enregistrement, en utilisant les prises MIDI out ou line out.

Mais, vous pouvez également enregistrer des touches similaires à la façon dont vous enregistreriez la guitare électrique : avec un amplificateur de clavier et un microphone.

L’enregistrement d’un ampli clavier s’effectue au mieux avec un micro dynamique ou un condenseur. Le son que vous visez dictera quel micro est le meilleur à utiliser. Je trouve que pour la plupart des projets, mon fidèle Shure SM57 est plus qu’à la hauteur de la tâche.

Mais, si les parties du clavier que vous enregistrez sont particulièrement riches en fréquences haut de gamme, et le clavier joue de nombreuses notes dans le registre supérieur du clavier, vous pouvez trouver qu’un condenseur est mieux adapté pour le travail.
En ce qui concerne le placement de micro, vous appliquerez les mêmes principes que vous avez appris en enregistrant un amplificateur de guitare.

Orgue

Contrairement à l’enregistrement du clavier, l’orgue présente une série de défis différents qui en font un projet un peu plus avancé.

Dans un studio d’enregistrement traditionnel, l’ingénieur est susceptible d’utiliser au moins 2 (mais probablement 3) microphones pour capturer le son de l’orgue. Les orgues tirent leur son unique d’une enceinte à haut-parleur rotatif, où deux rotors distincts tournent constamment pour produire du son.

Les ingénieurs aiment saisir le rotor supérieur avec un ou deux micros dynamiques, pointés à un angle de 90 degrés par rapport au rotor. Ces rotors supérieurs gèrent le son aigu de l’instrument, tandis que le rotor inférieur gère la basse. Les ingénieurs utilisent généralement un microphone à condensateur pour enregistrer le son du rotor inférieur.

Il faut beaucoup de travail, et quelques essais et erreurs pour obtenir un excellent son d’orgue. Beaucoup d’aspirants ingénieurs préfèrent reporter tout ce travail pour un autre jour, à la recherche d’une option plus simple, et je suis l’un d’entre eux.

Chaque fois que j’ai dû enregistrer un orgue, je compte sur l’enregistreur numérique Zoom H2 simple et facile à utiliser. L’utilisation du H2 ne pourrait pas être plus facile : Allumez-le, placez-le, et appuyez sur enregistrer. Vous aurez envie d’expérimenter avec un placement différent pour capturer le son au mieux de votre capacité.

Piano

Heureusement, le piano est un peu plus facile à suivre qu’un orgue. Mais, la nature complexe du piano signifie qu’il faut encore un peu de travail pour produire le son de piano croustillant et lumineux que vous recherchez.

Quand j’enregistre du piano, je préfère mon micro à condensateur Audio Technica AT2035. Il fait un excellent travail pour capturer la subtilité du piano, et vous êtes en mesure de réaliser des tons follement différents selon la façon dont vous positionnez le microphone.

J’ai tendance à soulever le couvercle du piano et à placer le condenseur juste à l’extérieur du piano, environ 12 pouces au-dessus des cordes. En positionnant votre micro plus loin à l’intérieur du piano, vous obtiendrez une tonalité plus brillante, tandis que le positionnement du micro plus loin du piano vous donnera un peu plus de son d’ambiance.

Voix

L’enregistrement des voix est l’un des processus d’enregistrement les plus nuancés et les plus impliqués. Beaucoup d’ingénieurs aiment garder un ensemble de différents microphones dynamiques et à condensateur à la disposition pour capturer l’essence de différents chanteurs.

Vous pouvez passer des heures à composer le ton parfait pour un chanteur en particulier, mais nous couvrirons les bases pour commencer, que vous enregistriez un chanteur, une interview ou un podcast.

Chant

La première étape que vous voudrez prendre en charge est de vous faire une « cabine vocale » improvisée pour le projet. Capturer une piste vocale de qualité peut être très difficile si vous devez déjà traitez avec l’ambiance de la pièce.

Certains ingénieurs aiment se dépasseren faisant une cabine vocale dédiée ou portable, mais je suis un peu moins particulier. 

J’utilise juste plusieurs stands de micro pour entourer le chanteur, y accroche des couvertures ignifuges pour créer une sorte de fort de couverture autour du chanteur. À partir de là, vous voudrez mettre votre microphone choisi sur un support, avec un filtre pop, à environ 4-6 pouces de la voix, et vous êtes prêt à commencer.

En ce qui concerne le micro lui-même, les microphones dynamiques et condensés ont tendance à fonctionner mieux pour enregistrer des voix. Pendant des années, j’ai utilisé un Shure SM58 pour enregistrer des voix. Parfois, je passais à l’AT2035 pour un son moins coloré. Le son du chanteur vous aidera à vous orienter pour savoir quel micro est le meilleur pour le travail.

Une personne qui parle

L’enregistrement d’une personne qui parle est un peu plus facile, et vous pouvez habituellement le faire sans l’aide de la « cabine vocale » improvisée que j’ai décrite ci-dessus.

Si vous avez un micro condenseur à portée de main, vous voudrez l’utiliser pour ce projet. Un micro dynamique fera aussi l’affaire, mais je me retrouve à choisir l’AT2035 encore et encore quand il s’agit d’enregistrer une interview ou un narrateur.

Dans ce cas, le bruit de la pièce est beaucoup plus tolérable, et la teneur qu’il fournit peut aider pour un son de parole agréable. Positionnez votre micro sur l’axe du sujet, à environ 12 pouces de distance. Vous pouvez expérimenter davantage avec le positionnement du micro pour composer un son idéal pour votre projet.

Balado/Plus d’une personne parle

L’enregistrement d’un podcast peut être un peu plus complexe, puisque vous aurez affaire à plus d’une source de son, et il faudra généralement plus d’un microphone en conséquence.

Une méthode populaire d’enregistrement de podcasts est de fournir à chaque hôte avec leur propre microphone dynamique. Un micro super ou hyper cardioïde fonctionne très bien pour cela puisqu’il rejettera une grande partie du son provenant des autres hôtes.

Mais, vous pouvez également enregistrer un podcast en utilisant un seul microphone, à condition que vous n’ayez que deux hôtes pour les podcasts. Dans ce cas, un microphone à ruban a tendance à fonctionner très bien, car il tire dans le son de l’avant et de l’arrière.

De cette façon, les deux hôtes peuvent parler à travers le même microphone, avec des voix claires comme du cristal. Pour ce qui est du positionnement, placez le micro à environ 6-8 pouces de la bouche de l’hôte et assurez-vous d’ajouter un filtre instantané à votre configuration. Le réglage du micro légèrement décentré aidera également à réduire les bruits indésirables. Si vous utilisez qu’un seul micro, essayez de le positionner équidistant entre les deux hôtes.

Comment enregistrer un guitariste chantant

Beaucoup de chanteurs/compositeurs donnent leurs performances les plus animées quand ils chantent et jouent en même temps. Pour cette raison, il est souvent préférable d’enregistrer à la fois la guitare et le chant en une seule prise, au lieu de les enregistrer séparément.

L’enregistrement de cette configuration avec un micro peut s’avérer très difficile. Souvent, vous obtiendrez trop de la guitare et pas assez de la voix et vice versa. Mais expérimenter le placement du micro peut faire toute la différence, et il est tout à fait possible de produire un enregistrement de qualité avec un seul microphone.

J’aime utiliser le Zoom H2 pour ce processus. Je commence par positionner le micro à mi-chemin entre la bouche du chanteur et la guitare, à environ 2 pieds de chaque. Ensuite, j’expérimente à partir de là. Idéalement, vous enregistrerez cette configuration avec deux pistes séparées et deux microphones. Mais, il peut être difficile d’éviter les fuites de la voix ou de la guitare. Mais, c’est certainement possible, et la méthode que je vais vous expliquer m’a bien servi.
J’aime utiliser un grand condenseur à diaphragme pour la guitare, et l’Audio Technica AT2035 pour les voix.

Je commence par positionner le grand condenseur à diaphragme à environ 3 pouces du corps de la guitare, à mi-chemin entre le manche et le bord de la guitare. Le micro vocal se positionne comme n’importe quel autre micro vocal. Cette configuration aide à limiter la fuite de l’autre instrument que vous enregistrez.

Si vous les avez à votre disposition, vous pouvez essayer un micro dynamique ou à ruban pour enregistrer la guitare.

Comment enregistrer un groupe entier en même temps

RL’enregistrement d’un groupe entier à la fois présente beaucoup de défis uniques, et l’enregistrement de cette façon est un excellent outil d’enseignement pour les futurs ingénieurs.

L’enregistrement d’un groupe complet avec un seul micro nécessitera un micro stéréo, comme le Zoom H2 dont nous avons parlé ci-dessus, ou le micro Blue Yeti.  Si vous n’avez pas de micro stéréo à votre disposition, l’utilisation de deux condenseurs en XY fonctionne également.

Commencez par positionner votre micro au-dessus de la tête au centre de la salle puis expérimentez à partir de là. Gardez à l’esprit que la salle dans laquelle vous enregistrez joue un rôle clé dans le son que vous allez obtenir. Donc, essayez de vous assurer que vous enregistrez dans une pièce qui sonne bien. En outre, gardez à l’esprit qu’un enregistrement en direct ne sonnera pas aussi bon que le groupe lui-même. Vous allez devoir travailler en étroite collaboration avec le groupe pour vous assurer que chaque instrument est bien représenté sur l’enregistrement.

Comment enregistrer pour un film

Jusqu’à présent, nous avons couvert plusieurs des points les plus importants que vous aurez besoin de connaître pour enregistrer de la musique. Mais, qu’en est-il du cinéma ? Maintenant, nous allons examiner de plus près la façon d’enregistrer les aspects les plus importants d’un film, comme la conversation, la tonalité et les effets sonores.

Conversation

Enregistrer une conversation est peut-être l’aspect le plus important de l’enregistrement pour le film, et cela implique un peu d’équipement spécialisé que vous n’avez déjà peut-être pas déjà.

Pour enregistrer un dialogue, je compte sur une paire de microphones Rode NTG1 microphones shotgun
installés sur des booms.
Le modèle super-cardioïde de ces micros est idéal pour écouter le dialogue tout en réglant le bruit de fond. Le résultat est un dialogue clair et net, parfait pour le cinéma.
Cette configuration vous coûtera un peu plus de 200 $ pour chaque microphone, vous pouvez donc envisager une solution plus abordable comme un micro monté sur caméra. Ces micros font également un excellent travail de prise de dialogue, mais ont tendance à fournir beaucoup plus de bruit ambiant.

Ton de la salle

Un micro omnidirectionnel est idéal pour ce type d’enregistrement. Capturer la tonalité de la salle peut être aussi simple que de placer votre microphone au centre de la salle et de débuter l’enregistrement. Tout ce dont vous avez besoin est d’environ 30-45 secondes de tonalité de pièce, que vous pouvez manipuler en fonction de vos besoins pendant le montage.

Foley/ Effets Sonores

Sans doute l’aspect le plus amusant que vous aurez en tant qu’ingénieur, l’enregistrement de Foley, et les effets sonores est un excellent moyen d’expérimenter avec différents types de micro et de placement pour obtenir le son que vous recherchez. Nous vous laisserons découvrir les outils que vous allez utiliser pour créer votre morceau de folklore et vous concentrerez plutôt sur la façon de les enregistrer au mieux.

J’ai tendance à m’en tenir aux micros hyper-cardioïdes pour enregistrer Foley, comme l’AKG P170. Ce micro m’a bien servi pour presque tous les enregistrements que j’ai faits.

Là où les choses deviennent intéressantes, c’est le placement du micro. Vous devrez vous concentrer sur la scène particulière et ce qu’elle appelle pour créer le meilleur enregistrement foley pour votre film. Positionnez le micro plus près de la source pour vos gros plans. Si vous enregistrez un son qui devrait apparaître plus loin, placez le microphone à l’arrière de votre source pour capturer cette sensation de distance.

Comment enregistrer la nature

L’enregistrement de la nature présente son propre ensemble unique de défis qui sont très différents des obstacles que vous pouvez vous attendre à rencontrer à l’intérieur du studio. L’équipement professionnel spécialement conçu pour enregistrer la nature peut coûter plusieurs milliers de dollars, mais nous avons quelques conseils que vous pouvez utiliser aujourd’hui pour produire des enregistrements de la nature de qualité avec un budget serré.

Son de la nature/ Ton de la salle

Pour l’enregistrement de sons de nature en général, nous avons tendance à employer les mêmes tactiques que nous utiliserions pour enregistrer la tonalité ambiante d’une pièce pour un film. Puisque l’enregistrement à l’extérieur signifie généralement que vous n’aurez pas accès à tout l’équipement de studio auquel vous êtes habitué, une solution mobile est nécessaire.

Pour enregistrer la nature, j’utilise mon enregistreur Zoom H2. Cependant, les Zoom H2N et H4N sont bien mieux adaptés à cette tâche. Je suis trop têtu pour remplacer mon fidèle H2 par un nouveau modèle

Ces enregistreurs captent eux-mêmes un excellent son ambiant, et ils peuvent également être utilisés avec un micro externe, ce qui sépare le H2 du H2N. Le H2 a tendance à produire un peu de bruit supplémentaire lorsqu’il est utilisé avec un microphone externe, alors que le H2N fait un meilleur travail pour atténuer ce bruit.

Animaux

L’enregistrement des animaux peut être un peu plus difficile puisque les animaux sont généralement encore moins coopératifs que les musiciens. Il peut être particulièrement difficile d’isoler le son de l’animal du bruit ambiant qui se produit en arrière-plan. Cela explique pourquoi de nombreux documentaires sur la faune utilisent des sons d’animaux qui ont déjà été enregistrés.

Si vous êtes déterminé à enregistrer vos propres sons d’animal, vous voudrez employer un microphone super ou hyper-cardioïde, qui le rendra plus facile pour vous d’isoler le bruit de fond de l’appel unique de l’animal.

Étant donné que les animaux sont rarement coopératifs, vous ne serez probablement pas en mesure d’atteindre un emplacement de micro idéal. Faites de votre mieux pour maintenir une distance sécuritaire avec l’animal, tout en plaçant le microphone de manière à ce que le son de l’animal soit clairement capté.

Insectes

L’enregistrement des sons d’insectes peut être encore plus difficile puisque les sons générés par l’insecte sont silencieux. À cette fin, il est souvent préférable de se fier à ce que l’on peut trouver dans une bibliothèque sonore puisque l’équipement nécessaire pour enregistrer le bruit des insectes est extrêmement cher.

Pour les enregistrements d’insectes, vous aurez besoin d’un microphone à très faible bruit, et probablement un aussi préamplificateur à faible bruit si vous souhaiter obtenir de l’audio utile.

Il existe des microphones spécialisés conçus pour ce genre de travail, mais bon nombre d’entre eux coûtent plus de $3000. La série DPA D:screet 4060 est une option quelque peu économique que vous voudrez peut-être envisager si vous allez faire beaucoup d’enregistrement d’insectes, bien que ce micro vous coûtera encore environ $400-$500.